Taï Chi Lancieux

Association Le Souffle en Armor

Le Tui Shou 

par Michel Brandily

Présentation

    Le Tui Shou se nomme parfois « poussée des mains avec un partenaire ».

    Il est le complément indispensable de la pratique des formes (ou enchaînements) du Tai Chi Chuan

   Cette pratique à deux permet de développer l’écoute de soi et de son partenaire, de ressentir son énergie propre et la sienne (YIN / absorption et YANG / force) et de la transformer pour maîtriser l'autre.  Plusieurs grands maîtres ont étudié cette pratique qui peut se résumer à « se connaître soi-même et connaître l’autre ».

    L’apprentissage du TAI CHI CHUAN se décline ainsi en deux étapes successives :

  • les formes :  recherche, amélioration, affirmation, approfondissement de la connaissance de soi (physique et mentale)

  • le TUI SHOU : chercher à connaître l’autre mais bien entendu « sans se laisser connaître par lui »

Les fondements du Tui Shou

    Ils reposent sur la compréhension du principe du Yin / Yang, de son ressenti lors de l’échange avec son partenaire et de sa propre capacité à rester en contact (mains collantes).

    Pour cela, il est important d'appliquer le processus en 4 phases : contact  / absorption  / déviation / action ou sortie de l’énergie tout en gardant à l’esprit les principes cités par les grands maîtres :

                                                                         « le non agir dans l’agir »

                                                                           « la force sans forcer »

_DSC0767_edited.jpg
_DSC0751_edited.jpg

Florilège de nos jeux de mains

_DSC0780_edited.jpg
_DSC0780_edited.jpg
_DSC0749_edited.jpg
_DSC0766_edited.jpg
_DSC0770_edited.jpg
_DSC0761_edited.jpg

Les bases du Tui Shou

    Elles s’appuient sur les 8 portes symbolisant les 8 forces de base qui constituent en fait une action unique, par exemple « celle de l’arc qui se tend ou bien celle d’un ressort qui agit (en compression ou en extension) ».

    Les 8 portes se répartissent de la façon suivante :

  • 4 techniques de mains principales :

    • PENG :  parer

    • LU :       tirer

    • JI :         presser

    • AN :      pousser

  • 4 techniques de mains secondaires :

    • CAI :     cueillir ou saisir dans un mouvement sec

    • LIE :      séparer

    • ZHOU : coup de coude

    • KAO :    coup d’épaule

Pratique du Tui Shou

    Elle comprend de nombreuses déclinaisons, des plus simples, à une main sur place et à deux mains avec déplacements jusqu'à un ensemble de mouvements du " Pousser/ Absorber " avec des enroulements et sorties de blocage.

    Du côté des applications martiales, le Tui Shou prépare au San Shou (combat libre). Il est un entraînement systématique aux phases de combat où l'on est en contact avec son l'adversaire (ou partenaire!). Le Tui Shou est aussi un entraînement au corps à corps.
    Par ailleurs, il est maintenant codifié pour la compétition (avec ou sans déplacements) tout comme le San Shou.

    En conclusion, la pratique du Tui Shou comme celle des "Formes" demande persévérance et régularité pour progresser de l'application théorique au stade de la réaction spontanée et néanmoins pertinente face au partenaire (adversaire) : c'est alors "la main qui pense".

    (in Taiji Quan "art martial ancien de la famille Chen" par  T. Dufresne et J. Nguyen Ed. Budostore 1994)